Les chroniques de Narnia, tome 1 : Le neveu du magicien

Le neveu du magicienLes chroniques de Narnia : Le neveu du magicien (1955)
Clive Staple Lewis
Editions Folio Junior
203 pages
Fantasy, jeunesse
Tome 1/7

Résumé : Polly trouve parfois que la vie à Londres n’est guère passionnante .. jusqu’au jour où elle rencontre son nouveau voisin, Digory. Il vit avec sa mère, gravement malade, et un vieil oncle au comportement étrange. Celui-ci force les deux enfants à essayer des bagues magiques qui les transportent dans un monde inconnu. Commence alors la plus extraordinaire des aventures …


Le neveu du magicien est un livre que j’ai dévoré. Il est certes, très court, mais l’histoire n’en est pas moins palpitante.

Lewis nous immerge doucement dans son univers. Comment Narnia a-t-il été fondé ? Comment y accéder ? Qui le dirige, comment s’organise-t-il ? Tout est expliqué, et je dois avouer que c’est fortement plaisant pour introduire les six futurs tomes. Il donne envie de lire la suite immédiatement après l’avoir fini.

Certes, le livre a un côté enfantin. Il s’adresse à la jeunesse, mais je ne l’ai pas pour autant trouvé immature. L’histoire peut plaire autant aux grands qu’aux petits, et c’est quelque chose qui est appréciable. Cela est l’un des gros points forts de ce livre !

Polly et Digory sont deux enfants auxquels n’importe qui peut se rattacher. L’auteur s’amuse d’eux et les fait évoluer dans un monde surprenant qu’ils découvrent en même temps que le lecteur. Lire Les chroniques de Narnia, c’est partir à l’aventure dans un univers fantastique : c’est quelque chose que j’ai tout bonnement adoré.

L’écriture de Clive Staple Lewis m’a grandement rappelé d’autres succès jeunesse, notamment la saga Harry Potter de J.K Rowling. Les descriptions sont travaillées pour nous immerger au mieux dans l’univers féerique. Les personnages sont juste suffisamment creusés, ce qui ne rend pas le récit trop lourd. Les dialogues sont justement dosés et font de ce roman un bouquin qui se lit très facilement, avec un vocabulaire riche pour un livre jeunesse.

Pour conclure, le premier tome des Chroniques de Narnia fut pour moi un coup de cœur. J’ai aimé l’univers créé par Lewis et je me suis d’ores et déjà plongé dans le deuxième tome de cette aventure fascinante !

Narnia, Narnia, Narnia, réveille-toi. Aime. Pense. Parle. Que les arbres marchent. Que les bêtes parlent. Que les eaux divines soient.

2 commentaires

  1. Super chronique !
    je crois que j’ai envie de lire la saga maintenant !
    Un nouveau livre dans ma Wishlist alors 😉
    Mais j’ai peur, sachant que j’ai vu les films, de ne pas retrouver les mêmes choses… (les films sont pour moi de réels coups de cœur!)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.