Le dernier jour de ma vie

le-dernier-jour-de-ma-vie-supernovaeLe dernier jour de ma vie (2010)
Lauren Oliver
Éditions Hachette collection Black Moon
Young-adult
450 pages

Résumé : Samantha Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales, et une côte de popularité illimitée.

Ce vendredi de février aurait dû être un jour comme les autres. Un jour parfait dans une vie de rêve. Mais ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Pourtant elle va obtenir une deuxième chance. Ou plutôt sept chances. Sept jours pour démêler le mystère entourant sa mort. Sept occasions de découvrir la vraie valeur de tout ce qui l’entoure.

Ce vendredi est le dernier jour de la vie de Sam. Ou le premier ?


On me l’a conseillé sans cesse, recommandé a maintes reprises et le voilà entre mes mains : Le Dernier Jour de ma Vie de Lauren Oliver. Un livre qui, j’en étais sûre, allait me marquer par son histoire, par la poésie de l’auteure que j’adore ou encore par son originalité. Et je n’ai pas été déçue.

J’avoue que le principe n’est, au début, pas simple à comprendre, mais pour résumer, le livre ne se divise pas en chapitres mais en « jours ». Parce que Sam, la protagoniste, revivra sept fois le jour de sa mort. Sept jour qui changeront tout pour elle, qui changeront tout en elle. Son caractère, son histoire, son destin et sa façon de voir le monde.

Peut-être que vous pouvez vous permettre d’attendre. Peut-être que pour vous il y a un lendemain. Peut-être que pour vous il y en a mille, trois mille ou dix mille, tant que vous avez le luxe de vous y prélasser, de vous rouler dedans, de les laisser filer telles des pièces de monnaie entre vos doigts. Tellement de temps que vous pouvez le gâcher.
Mais pour certains d’entre nous, il n’y a qu’aujourd’hui. Et si vous voulez la vérité, on ne sait jamais à l’avance dans quelle catégorie on se range.

Lauren Oliver propose une histoire qui peut paraître redondante mais qui ne l’a pas été pour ma part : originale et offrant un propos plein de sens, j’ai été séduite. La morale de l’histoire est belle, rappelant les valeurs de la vie et surtout que tout le monde peut changer. Car oui, le pus grand atout du roman est sans doute son personnage principal. Samantha peut paraître déroutante, agaçante dans les premiers jours. C’est une de ces filles clichées des romans se déroulant dans un lycée américain, mais croyez-moi, elle ne le reste pas longtemps. L’évolution de ce personnage est sans doute la plus belle que je n’ai jamais lue. Lauren Oliver maîtrise ses personnages et les rend authentiques, touchants et fait d’eux des porte-paroles inoubliables.

J’aimerai aussi rappeler qu’il ne faut pas s’attendre à une réelle intrigue dans ce roman : tout tourne autour de Samantha et du jour de sa mort. Pas vraiment de suspens, de mystère, de torture psychologique, c’est un livre young-adult à lire paisiblement mais qui laisse, finalement, une empreinte sur le lecteur.

En résumé, c’est un livre que j’ai adoré pour la sincérité de l’histoire racontée. Lauren Oliver est marquante, non seulement car elle a la plume d’un ange mais aussi car je trouve toujours ses romans pleins de sens. Même si son dernier livre, Les Intrus, m’avait déçue, je suis ravie de cette lecture et j’attends donc avec hâte son prochain livre au principe très original, Replica, qui devrait sortir fin 2016 aux Etats-Unis.

4 commentaires

  1. Ping : Bilan de mai -

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.