Harry Potter, tome 3 : Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban

Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban (2003)
J.K Rowling
Editions Gallimard
432 pages
Jeunesse, fantastique
Tome 3/7

Résumé : Sirius Black, le dangereux criminel, qui s’est échappé de la forteresse d’Azkaban, recherche Harry Potter. C’est donc sous bonne garde que l’apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d’une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes… Mais Harry est-il vraiment à l’abri du danger qui le menace ?


Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban est un tome rempli de rebondissements et qui nous pousse toujours davantage dans cet univers fantastique mythique. C’est un tome que j’ai adoré pour des raisons très variées que j’expliquerai dans cette chronique.

Tout d’abord, l’écriture de J.K Rowling n’a pas changée : elle est toujours aussi addictive et se lit vraiment très très rapidement. Ainsi, ce tome se lit à la vitesse de l’éclair ─ sans mauvais jeu de mot. C’est donc l’un des points que j’ai grandement apprécié.

Les personnages sont toujours aussi attachants. Le trio principal devient de plus en plus lié et nous entraîne toujours dans des aventures de plus en plus folles. Nous en apprenons plus sur chaque personnage, point très positif du livre.

D’ailleurs, l’intrigue générale du livre et les révélations sont impressionnantes. Il est vrai que le sujet principal du livre (le prisonnier d’Azkaban) met assez longtemps à intervenir, bien que l’on nous en parle très rapidement. Toutefois, elle est très intéressante et stimulante.

Ce tome est lui aussi un coup de coeur qui me donne grandement envie de poursuivre la série !

Si tu étais meilleur sous l’aspect d’un rat que sous celui d’un homme, il n’y a pas de quoi être fier.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *