Les chroniques de Narnia, tome 3 : Le cheval et son écuyer

Les chroniques de Narnia : le cheval et son écuyer (1954)
Clive Staple Lewis
Editions Folio Junior
233 pages
Fantasy, jeunesse
Tome 3/7

Résumé : Shasta, maltraité par le pêcheur qui l’a recueilli et élevé, quitte le pays de Calormen en compagnie de Bree, un cheval doué de parole. Ils n’ont qu’un espoir : rejoindre le merveilleux royaume de Narnia… En chemin, ils rencontrent une jeune fille de noble naissance, gravis, qui fuit un mariage forcé. D’aventure en aventure, les deux héros perceront-ils le mystère qui entoure la naissance de Shasta ?


 Voici le récit d‘une aventure qui s‘est déroulé à Narnia, Calormen et dans les contrées qui les séparent, durant l‘Âge d‘Or où Peter était roi suprême de Narnia, son frère et ses deux sœurs roi et reines en dessous de lui.

Dans ce tome, l’auteur ne met plus en scène les protagonistes du tome précédent, mais un jeune garçon du nom de Shasta, fuyant le pêcheur qui l’a élevé. Nous retrouvons Narnia de nombreuses années plus tard, alors que les enfants du tome précédent règnent sur ce monde.

L’intrigue est un tout petit peu différente et cela apporte un nouveau souffle à la saga. Cependant, je me suis vite retrouvée plongée dans l’ennui, chose qui m’a déçue. Shasta est pour moi quelqu’un de très inexpressif, très ennuyeux et peu audacieux. Je pensais que son cheval apporterait un petit plus, mais pas du tout. En revanche, la rencontre qu’il réalise a apporté du piment au livre, mais les personnages sont trop peu importants à mon goût, ce qui est dommage.

L’écriture de C.S Lewis est toujours agréable et simple : la lecture et facile et les choses s’enchaînent rapidement, ce qui était nécessaire pour moi dans ce livre. L’action est présente, mais je n’ai pas vraiment réussi à accrocher avec ce tome. C’est vraiment quelque chose de regrettable.

Ce n’est pas la déception totale ; je continuerai encore de lire la suite des Chroniques de Narnia, mais ce tome ne restera clairement pas dans mes préférés de la série.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *