Amelia

Amelia (2013)
Kimberly McCreight
Editions Le Livre de Poche
576 pages
Thriller

Résumé : À New York, Kate élève seule sa fille de 15 ans, Amelia. Très proches, elles n’ont pas de secrets l’une pour l’autre. Jusqu’à ce matin d’octobre, où elle reçoit un appel du lycée qui lui demande de venir de toute urgence.
Elle ne reverra plus jamais Amelia : celle-ci a sauté du toit de l’établissement.
Rongée par le chagrin, Kate plonge dans le désespoir et l’incompréhension. Pourquoi une adolescente en apparence si épanouie s’est-elle donnée la mort ? Mais un jour, Kate reçoit un SMS anonyme qui remet tout en question : « Amelia n’a pas sauté. » Obsédée par cette révélation, elle s’immisce dans la vie privée de sa fille et découvre, à travers les réseaux sociaux, les mails et les SMS d’Amelia, une réalité terrible, un véritable monde parallèle qu’elle n’aurait jamais pu imaginer.


De base n’étant pas une très grande accro aux thrillers, Amelia était un livre qui avait un résumé à mon goût très attirant. Pleins de suspens, il m’a donné envie de découvrir l’histoire d’Amelia, et surtout d’y découvrir la vérité. Et en effet, cela n’a pas manqué : Amelia est réellement un livre empli de suspens et de rebondissements.

Les chapitres sont variés : on alterne entre des chapitres au présent par Kate, la mère d’Amelia qui enquête, puis par des chapitres au passé par Amelia, et enfin, des discussions type SMS, post facebook ou article de blog. Cela donne une vraie fraîcheur au livre, que j’ai apprécié. Toutefois les SMS sont quelque peu lourds par leur écriture très … sommaire.

Le livre est long, et certains passages le sont d’autant plus. L’avantage, c’est que c’st un thriller très bien mené : les révélations nous poussent à continuer notre lecture et à vouloir en savoir toujours plus, chose que j’ai appréciée. D’ailleurs, ces révélations abordent des thèmes que j’ai trouvé très intéressant, mais je vous laisserai lire le bouquin pour en savoir davantage.

L’écriture de l’auteure est bonne, elle sait mener le suspens tout au long du livre. Je ne l’ai pas non plus trouvé transcendante et touchante, mais elle fonctionne bien : une bonne parité de détails et d’action.

Je n’ai pas trouvé les personnages très attachants. Kate est plutôt frigide à mon goût, mais son envie de savoir la vérité la rend authentique. Amelia est un personnage torturé, que j’ai trouvé intéressante, mais je n’ai pas su me retrouver en elle.

Pour conclure, je dirais qu’Amelia est un bon thriller, mais il n’est toutefois pas un coup de cœur. C’est une lecture haletante qui mêle suspens et des thèmes que j’ai trouvé vraiment intéressants.

On a tous des phares. Des lumières qui nous guident jusqu’à chez nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *