A la place du coeur, saison 2

A la place du cœur (2017)
Arnaud Cathrine
Editions Robert Laffont, Collection R
291 pages
Romance, contemporaine
Tome 2/???

Résumé : Cette saison est celle de l’éprouvant retour de Caumes à la vie. Il est raconté par son cousin, Niels, depuis la côte Atlantique : tout un été à tenter de sortir Caumes de sa torpeur muette et rageuse. Puis c’est Esther qui prend la parole : elle dont Caumes s’est peu à peu éloigné ; elle dont l’amour ne lâche pas ; elle qui, faute de pouvoir tourner la page, s’est persuadée qu’un après était possible dans ses bras. Mais ces jeunes adultes sont aussi les enfants de novembre, les enfants du Bataclan, du Carillon, du Petit Cambodge. La vie n’a pas fini d’être mise à l’épreuve. La vie n’a pas fini d’être à réinventer.


Ce deuxième tome est une très bonne suite de la saison 1. A la place du coeur, saison 2 suit les personnages que nous avions laissés quelques mois auparavant, tout comme de nouvelle figures telles que Niels qui font leur apparition. Certaines m’ont par ailleurs plus emballées que d’autres, c’était le cas pour la partie d’Esther que j’ai vraiment apprécié par exemple.

Arnaud Cathrine a toujours une écriture crue mais qui s’est quand même quelque peu assagie depuis la saison 1. J’aime cette franchise, mais à la fois cette poésie qui caractérise si bien l’auteur. Nous sommes retranchés dans les pensées des personnages, comme si nous n’arrivions pas à nous en défaire. Quelques fois, c’est ennuyeux, mais plaisant, car tristement réaliste. Les descriptions sont suffisantes pour s’imaginer les scènes et décors français dans lesquels évoluent nos personnages. C’est juste, mesuré, très équilibré.

Il y a toutefois beaucoup moins d’action dans ce tome. La saison 2 se consacre vraiment beaucoup sur le retour à la réalité de Caumes suite aux drames qui se sont déroulés dans le premier roman. De ce fait, je l’ai légèrement moins apprécié que le tome 1. Mais j’attends avec impatience la suite de ce roman très implanté dans notre actuelle réalité.

 

2 commentaires

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *