La 5e Vague, tome 3 : La dernière étoile

La 5e Vague, tome 3 : La dernière étoile (2016)
Rick Yancey
Editions Robert Laffont collection R
418 pages
Science-fiction, apocalyptique
Tome 3/3

Résumé : L’ennemi, c’est l’Autre. L’ennemi, c’est nous. Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu’elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver…
Sous ces énigmes se cache une vérité : Cassie a été trahie. Pareil pour Ringer. Pour Zombie. Pour Nugget. Et pour les 7,5 milliards d’humains qui peuplaient notre planète. Trahis en premier lieu par les Autres, et maintenant par nous-mêmes.
En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre vont être confrontés au dilemme ultime : sauver leur peau… ou sauver ce qui nous rend humains.


Si La 5ème Vague fut un bon livre, j’avais tout autant préféré La Mer Infinie pour la présence de Ringer et ses péripéties hallucinantes que j’ai suivi avec passion. Ce dernier tome, La Dernière étoile, est loin d’être un coup de coeur, voir même le tome que j’ai le moins aimé.

En effet, je l’ai trouvé longuet, sans qu’il s’y passe énormément de choses : pour vous dire, j’en ai carrément oublié l’intrigue principale et le but des personnages. Si certains passages sont marquants et d’ailleurs vraiment très époustouflants, témoignant de l’imagination de l’auteur que j’adore, d’autres passages restent néanmoins vides et ennuyants.

Si Cassie m’énervait dans les deux premiers tomes et Ben et Ringer furent mes coups de coeur, les tendances s’inversent : j’ai trouvé Ringer inintéressante alors que Cassie se découvre et sa narration devient parfois même très drôle. Ben m’a ennuyée, au même titre qu’Evan, Sam et les autres personnages : j’ai eu l’impression d’avoir des personnages sans caractères et se ressemblant tous auxquels je n’ai pas accroché.

Mais l’écriture de l’auteur reste un des principaux points positifs du livre. Sa plume immerge le lecteur dans son histoire : tantôt descriptive, tantôt plus poétique, elle ne laisse pas indifférent et permet au lecteur de vivre l’aventure aux côtés des personnages.

Cependant, pour une fin de série, j’ai été déçue. J’ai justement trouvé cette fin trop vague, pas assez claire et compréhensible. Elle ne clôture pas l’histoire comme je l’aurais voulu et je reste donc sur ma faim.

Je dirais pour conclure que La 5ème Vague est une série intéressante mais pas assez captivante. À mes yeux, elle ne mériterait pas autant de succès qu’elle en a. Je reste toutefois curieuse de découvrir les prochaines adaptations cinématographiques.

Le lieutenant me donna un coup de poing dans la nuque. Je vacillai.
– Ça, c’est pour Claire, dit-elle. Tu te souviens sûrement d’elle.
Je repris mes esprits et la frappai au menton. L’arrière de sa tête heurta le mur avec un crac satisfaisant. Alors je la frappai au ventre de toute la puissance de mes muscles renforcés. Elle s’évanouit à mes pieds.
– Ça, c’est pour les spet milliards d’humains. Vous vous souvenez sûrement d’eux.

6 Replies to “La 5e Vague, tome 3 : La dernière étoile”

  1. La fin pas assez claire, vraiment pas claire . Tu as dû le comprendre j’avais pas compris. Une très bonne chronique, j’adore ta façon d’expliquer ^^

    1. Merci Shishi ! On partage souvent les mêmes avis toi et moi !

    1. Je te souhaite une très belle lecture !

  2. […] La semaine passée, j’ai enfin terminée ma lecture de La dernière étoile par Rick Yancey, et qui fut plutôt laborieuse. Je n’ai pas accroché à ce tome et n’ait vraiment pas compris l’intérêt de cette fin de série. Dommage pour une saga qui avait si bien commencé ! Vous pouvez retrouver mon avis ici. […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.